Le consortium international dirigé par la société saoudienne, Acwa Power, a été mandaté pour réaliser la centrale solaire photovoltaïque Noor à Laâyoune. Une réunion de consultation publique a eu lieu à cet effet.

 

L'implantation des investisseurs saoudiens dans les provinces sahariennes marocaines prend désormais forme. Le consortium international dirigé par la société Acwa Power, géant saoudien spécialisé dans la production de l'énergie propre, a en effet été mandaté pour la réalisation de la centrale solaire photovoltaïque Noor-Laâyoune.

A cet effet, une réunion de consultation publique a été organisée, mercredi 30 novembre à l'hôtel "Al Massira", par l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), en présence de responsables de la société Acwa Power.

A cette occasion, "il a été procédé à la présentation du projet Noor-Laâyoune et au recensement des avis de la population locale et des parties prenantes à ce projet", indique une source locale à le360.

 

L'arrivée des investissements saoudiens dans les provinces sahariennes intervient au lendemain du soutien clair et net apporté à la marocanité du Sahara, lors du Sommet Maroc-pays du Conseil de coopération du Golfe, organisé en mars dernier à Ryad, sous la présidence du roi Mohammed VI et du roi Salmane d'Arabie saoudite. 

 

Un soutien qui a plongé dans le désarroi les autorités d'Alger et le front Polisario, et qui s'est réaffirmé lors du 4e Sommet afro-arabe tenu mercredi 23 novembre dernier à Malabo, en Guinée équatoriale. Désarçonnée par ce soutien, Alger avait lâché sa meute médiatique contre l'Arabie saoudite, et plus généralement les pays du Conseil de coopération du Golfe. Et ce n'est pas tout! Alger a tenté en vain de faire chanter Ryad sur le dossier syrien, le Hezbollah libanais, avant de rétropédaler multipliant les gestes de "flirt" envers les monarchies du Golfe, appelées à la rescousse d'une Algérie menacée de faillite en raison de la baisse des cours de pétrole.

02/12/2016