AEI: La MINURSO a échoué, après avoir coûté 1.25 milliards de dollars

Ainsi condamne le Think Tank américain, ‘American Enterprise Institute – AEI’. 

 

Dans une note d’analyse, signée par son expert, Michael Rubin, l’AEI a indiqué qu’à cause du régime algérien, qui a détruit l’option du référendum au Sahara, qui est la mission première de la MINURSO, cette dernière n’a plus la moindre utilité, si ce n’est de dépenser l’argent des contribuables américains. 

 

Le Think Tank US a indiqué que le régime algérien refuse de recenser les sahraouis détenus dans les camps du polisario et tente de gonfler leurs chiffres et par la même, les listes des possibles votants au référendum, avec des mauritaniens, des algériens et de nombreux subsahariens, ce que le Maroc et l’ONU ont refusé et c’est ainsi que l’Algérie a détruit l’option de référendum. 

 

Par ailleurs, ajoute l’AEI, la MINURSO,  depuis 1991, l’année de sa naissance, elle a englouti un budget monstre de 1.25 milliards de dollars, dont 400 millions d’argent public américain. Tous ces fonds, condamne l’AEI, pour payer aux membre de la MINURSO leur luxueux séjour au Maroc : 

 

L’AEI en a dit :

‘‘Le Personnel de la MINURSO vit au Maroc dans le luxe, fréquente les restaurants chics, et nager dans les piscines des hôtels cinq étoiles.’’ 

                  

Le Think Tank US a ajouté :

‘‘A cause de l’intransigeance de l’Algérie, les membres de la MINURSO ne vont, que rarement, dans les camps du Polisario et ne produisent que de maigres rapports sur la situation là bas’’.

 

‘American Enterprise Institute’ a conclu que le département d’Etat américain devrait faire cesser ses pressions sur le Maroc, pour le retour des membres de la MINURSO, que le royaume a mis à la porte à cause des insultes prononcées à son encontre par Ban Ki Moon, et qu’au lieu de dégrader ses relations avec le Maroc, la diplomatie américaine devrait imposer le projet marocain d’autonomie au Sahara, au lieu de courir derrière le mirage d'un référendum que le régime algérien fait tous pour le détruit.