Le tribunal d'Oran a condamné, jeudi, un chanteur de rai à six mois de prison avec sursis et à 100.000 dinars (1.000 euros) d'amende pour s'être moqué de la police algérienne dans une de ses chansons, rapportent vendredi les médias. 

 

Le procureur de la République avait requis six mois de prison ferme à l'encontre du mis en cause, poursuivi pour "atteinte aux corps constitués". 

 

Le chanteur Cheb Faycal, 29 ans, a été arrêté il y a une quinzaine de jours, après une plainte de la direction générale de la sûreté algérienne l'accusant d'avoir interprété une chanson ironique sur les policiers qu'il a qualifiés de "balances". 

 

Le chanteur de l'ouest algérien avait nié les faits, selon les médias. "Ces paroles ne sont pas les miennes", avait-il déclaré. La chanson s'était propagée sur la toile et chantée dans les stades.

03/05/2013