José María Ridao, en una terraza de París

L’Algérie refuse d’accorder l’agrément au diplomate José Maria Ridao proposé en avril dernier par le gouvernement Rajoy pour le poste de consul d’Espagne à Alger, indique El Pais.

Un refus non-motivé, le ministère espagnol des Affaires étrangères ayant «pris note» du rejet, rapporte des médias ibériques. L’exécutif prévoit de présenter un nouveau candidat aux Algériens.

La version en ligne d’El Pais estime que les autorités du voisin de l’Est n’auraient pas apprécié l’essai de Riado «El vacío elocuente» ( Le Vide éloquent) sur l’écrivain Albert Camus. Son amitié avec l’écrivain espagnol Juan Goytisolo, décédé et enterré en juin dernier à Marrakech, aurait plombé sa candidature, ajoute la même source.

Cependant José Maria Riado, également éditorialiste, avait pris en 2010 la tête d’un groupe d’intellectuels espagnols ayant demandé à José Rodriguez Zapatero alors chef du gouvernement de cesser de s’aligner sur les positions marocaines sur la question du Sahara occidental. Un appel lancé en réaction au démantèlement du campement Gdim Izik par les forces de l'ordre marocaines.

Riado avait également suivi la «grève de la faim» observée par Aminatou Haidar à l’aéroport de Las Palmas en décembre 2009.

09/09/2017