Après s'être entretenu lundi a? Rabat avec les présidents des deux Chambres du Parlement, avec le ministre des Affaires étrangères et celui de l'Intérieur, l'envoye? personnel du Secre?taire ge?ne?ral de l'ONU au Sahara, Christopher Ross, a quitté mardi matin le Maroc pour Alger.

 

M. Ross, qui devait se rendre à Laâyoune, aurait dû changer son programme. Ce dernier prévoyait un séjour de quatre jours dans la capitale de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra.

 

Après Alger, l'envoyé onusien se rendra a? Tindouf, pour revenir au Maroc vendredi, où il se rendra à Laâyoune.

 

Le responsable onusien e?tait arrive? samedi a? Rabat en provenance de Tunisie. À Rabat, il a rencontré les nouveaux ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur, Salaheddine Mezouar et Mohamed Hassad, ainsi que les présidents des deux chambres du Parlement, Karim Ghellab et Mohamed Chikh Biadillah.

 

Il s'agit de la première tournée régionale de M. Ross depuis le renouvellement par le Conseil de sécurité, au printemps dernier, du mandat de la Minurso, la mission de l'ONU présente dans la région depuis 1991.

 

Lundi, Alger a de nouveau exprimé son soutien à “l'intensification des efforts”. Le porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, Amar Belani a rappelé qu'Alger est “résolument et catégoriquement attachée au droit des peuples à l'autodétermination”.

 

Vendredi devant le Parlement, le Roi Mohammed VI a jugé la situation actuelle “difficile”, et exhorté les élus à la mobilisation.

 

“La question du Sahara s'est trouvée cette année en butte à des défis majeurs que nous avons pu relever”, a dit le Souverain, en référence à la controverse sur le mandat de la Minurso. “Mais on ne devrait pas (...) céder à un optimisme béat. Rien n'est encore tranché. Les manœuvres des adversaires de notre intégrité territoriale ne vont pas s'arrêter”, a-t-il ajouté.

 

Des consultations sur le Sahara occidental sont prévues le 30 octobre au Conseil de sécurité de l'ONU.

16/10/2013