Le Maroc poursuit la modernisation de sa flotte marine. L’arrivée prochaine de la FREMM, construite en France, couronnera une politique menée depuis 2008, marquée, notamment, par le contrat de trois frégates de type Sigma, dont le montant s’élève à 500 millions d’euros, et la construction de la base navale de Ksar Sghir.

La frégate Mohammed VI pourrait être livrée à la marine royale durant ce mois de novembre. L’annonce en a été faite par le site elconfidencialdigital.com, proche des services secrets espagnols. Les voisins du nord suivent, en effet, de très près la modernisation de la marine au Maroc.

Le site assure, dans un article publié aujourd’hui, que la FREMM (la frégate multimissions) effectue des manœuvres navales en Méditerranée, précisément près des eaux de Gibraltar. Le choix du lieu n’est pas fortuit, Rabat ambitionne, en effet, de renforcer sa présence au sud du Rocher par un contrôle du trafic maritime dans cette zone hautement stratégique.

Des instructeurs français entrainent des marins marocains

Le site espagnol croit savoir que, durant le mois d’octobre, des instructeurs français ont formé au maniement du navire un groupe de 30 marins marocains. Ce n’est, d’ailleurs, pas la première fois. En juin et juillet derniers, des membres du futur équipage étaient déjà à bord de la frégate Mohammed VI alors qu’elle effectuait des essais en mer. 

Elconfidencialdigital.com avance, également, que pour le moment, les phases d’entrainements et de familiarisation des Marocains avec la FREMM n’ont pas encore abordé les systèmes de combat. Une échéance qui ne serait tardée. Dans les prochains jours, la même source assure qu’un autre groupe de la marine marocaine devrait rejoindre, la base navale de Brest, au nord-ouest de la France, pour suivre un stage d’entrainement sur les eaux de l’Atlantique avant la livraison de la FREMM au Maroc.

Pour mémoire, avant d’entamer ses stages à bord de la frégate, des marins marocains avait suivi, toujours en France, une période de formation sur des simulateurs. La frégate Mohammed VI est la première FREMM commandée à la France par un pays étranger, c’était vers la fin 2007 pour un montant de 470 millions euros. Le contrat a été conclu quelques mois plus tard. Un contrat précédé de l’achat de trois corvette, de type Sigma, construites aux Pays-Bas, pour la somme de 500 millions euros.

02/11/2013