Armement : Rabat signe un nouveau contrat de 12 millions $ avec Washington

Le Maroc continue de privilégier l’industrie militaire américaine pour s’équiper en nouveaux armes. Rabat vient de signer un contrat d’armement destiné principalement son armée de l’air. Le Congress n'en est pas encore avisé.

Le Maroc serait-il sur le point d’acquérir de nouvelles armes des Etats-Unis ? Dans son édition d’aujourd’hui, le quotidien Al Massae répond par l’affirmative, assurant que Rabat et Washington ont même signé, en ce sens, un contrat pour l’acquisition de lots de matériel de guerre, ayant déjà fait l’objet de précédents accords. Figure sur la commande marocaine des missiles air-air de courte portée de type AIM-9X, dont le nombre n’a pas été indiqué, quatre missiles air CATM-9X (Captive Air Training Missiles), destinés à l’entrainement, et des missiles AIM-9X Block II, conçus essentiellement pour équiper les F16.

Pour mémoire, le royaume a déjà commandé, en 2012, au constructeur Raytheon des unités de ce genre. Le Maroc a également demandé, toujours selon la même source, des équipements de soutien aux missiles, de la munition et de l’assistance à l’entrainement.

Ce nouveau contrat est la conséquence de la visite, du 11 au 13 août, du secrétaire de la Marine des Etats-Unis d'Amérique, Ray Mabus, à Rabat, au cours de laquelle, il a eu des entretiens avec le Chef d'état-major général des FAR, le général de corps d'armée, inspecteur général des FAR et commandant la Zone Sud, Abdelaziz Bennani et le ministre délégué à la Défense, Abdellatif Loudiyi.

Le Congrès n’est pas encore avisé

Aux Etats-Unis, tout contrat d’armement n’est valable qu’après le feu vert du Congrès américain (Congress). C’est la « Defense Security Cooperation Agency » qui se charge de cette mission. Sur son site, la DSCA ne fait pas la moindre mention de la commande marocaine.

Ces toutes récentes informations concernent, en effet, un projet de contrat, du 23 août, avec l’Arabie saoudite, d’un montant de 1,2 milliard de dollars et d’un autre, publié le 13 août, avec l’Australie de 54 millions de dollars seulement. En juillet 2012, la DSCA avait adressé une lettre d’information aux membres du Congress sollicitant leur approbation pour la livraison aux forces royales air de missiles AIM-9X Sidewinder, fabriqués par la compagnie Raytheon.

Le chiffre avancé par le quotidien suscite des interrogations

Dans son édition du lundi, Al Massae avance que le montant du nouveau contrat serait « douze milliards de dollars ». Il s’agit d’un montant totalement exagéré au vu des ressources financières du royaume. Une erreur de conversion ou de frappe, car en cherchant l'origine de l'information nous tombons sur un montant de 100 millions de dirhams (12 millions $). 

L'année dernière, le Maroc signait, en juin 2012, avec Washington une commande pour la rénovation de 200 chars de type Abrams et la fourniture de nouveaux équipements, de soutien logistique, la formation des soldats marocains à la nouvelle version de ses chars Abrams ainsi que des munitions dont notamment 1800 projectiles anti-chars de type HEAT, pour 1,015 milliard de dollars. Même la facture des 24 F16 ne dépasse pas les 4 milliards de dollars.

Des manœuvres militaires sont programmées, pour l’année prochaine dans les eaux de la Méditerranée, entre la marine marocaine et celle des Etats-Unis.

26/08/2013

Commentaires (1)

  • anon
    Adam sayeh (non vérifié)

    Le sahara est marocaine, que vous le voudriez ou pas....

    aoû 28, 2013