Une association séparatiste a maintenant pignon sur rue au Maroc. L’Association Sahraouie des Victimes des Violations Graves des Droits de l’Homme Commises par l’État du Maroc (ASVDH) vient d’ouvrir son siège social à Laâyoune, rapporte l’agence EFE citant le président de cette association. L’ouverture du siège de cette association créée en 2005 fait suite à la reconnaissance officielle en avril 2015 par les autorités marocaines de cette association pourtant pro-Polisario et très critique à l’égard du royaume. Une légalisation saluée par Human Rights Watch qui y voyait « un pas en avant positi » du Maroc.

 

L’implantation de l’ASVDH dans le quartier « Casa Piedra » de Laâyoune s’est faite le 7 mai dernier avec une cérémonie qui a réuni des membres de son Conseil national et exécutif. Toujours selon la même source, l’association affiche sur sa façade un écriteau en arabe et en espagnol. L’ASVDH devient ainsi la première association ouvertement indépendantiste à s’implanter officiellement au Maroc. Dans sa lutte séparatiste, elle est épaulée par la Coordination des détenus sahraouis (CODESA) dirigée par Aminatou Haidar.

19/05/2016