Au Conseil de sécurité, Ban Ki-moon tiendra-t-il ses engagements envers Mohammed VI ?

Au Conseil de sécurité, Ban Ki-moon tiendra-t-il ses engagements envers Mohammed VI ?

Dans les prochains jours, le Conseil de sécurité est appelé à tenir quatre réunions sur le Sahara occidental. La première est prévue le jeudi 9 avril. Elle devrait connaitre la présentation, à huis-clos, des observations de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU et de la nouvelle chef de la Minurso, la Canadienne Kim Buldoc.
Le 16 de ce mois, c’est au tour de Ban Ki-moon de prendre la relève avec la publication de son rapport sur la situation dans la province durant les douze derniers mois. Dans les deux cas, ni le médiateur ni son supérieur hiérarchique ne seront contraints de reconnaitre le blocage du processus de négociations entre le Maroc et le Polisario et l’échec de leurs efforts à relancer les pourparlers.
La teneur du document de Ban sera très attendue par les officiels marocains. Une occasion de se rendre compte si le Sud-coréen honorera ses engagements envers Mohammed VI. Pour mémoire le 22 janvier 2015, un communiqué du cabinet royal annonçait que dans une conversation téléphonique le SG de l’ONU avait assuré le roi que « la MINURSO poursuivra sa mission dans le respect strict de son mandat actuel ». Une concession qui avait permis le retour de Ross dans la journée et à Kim Buldoc de prendre ses quartiers à Laâyoune après cinq mois d’attente.
Les Etats-Unis et le projet de résolution
Durant la troisième semaine d’avril, Washington assurera son rôle de rédacteur du projet de résolution sur le dossier. La mouture sera ensuite soumise aux autres membres du Club des amis du Sahara occidental (France, Grande-Bretagne, Russie et l’Espagne) en vue d'y présenter leurs amendements. Le 22 avril, les autres membres du Conseil de sécurité auront à prendre connaissance du texte.
Commencera alors un travail dans les coulisses entre les partisans du Maroc et les alliés du Polisario en vue d’un compromis. Les membres permanents du CS ont l’habitude de ce jeu. Le 29 avril, les Quinze voteront à l’unanimité une nouvelle résolution que le Maroc et le Polisario salueront. Sauf coup de théatre, chaque partie devrait trouver des passages à même d’alimenter sa machine de communication.