Autonomie au Sahara marocain : «Une solution gagnant-gagnant»

«Le plan d'autonomie, une réponse «très perspicace et humaine» pour résoudre la question du Sahara», Michael Grimm, congresman américain

Le plan d'autonomie proposé par le Maroc pour résoudre la question du Sahara est une «réponse très perspicace, diplomatique et humaine» que la Communauté internationale doit soutenir davantage, a affirmé mercredi le congresman américain Michael Grimm.

 

La proposition marocaine est une réponse «très perspicace, diplomatique et humaine que la Communauté internationale doit faire sienne», a souligné Grimm dans une déclaration à la presse à l'issue d'un entretien avec le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab.

 

«Ce genre d'initiative requiert un grand soutien parce qu'elle propose une solution gagnant-gagnant pour toutes les parties», a-t-il indiqué, ajoutant que le plan d'autonomie offre une issue «juste» à même de garantir la stabilité régionale et asseoir les bases d'une intégration dans cette partie du monde.

 

Evoquant les réformes tous azimuts engagées par le Maroc, le congressman américain a souligné que le Royaume, sous le leadership de S.M. le Roi Mohammed VI, a fait «un grand pas vers l'avant» sur la voie de la démocratie lorsqu'il a appréhendé, il y a longtemps, les besoins et les aspirations du peuple.

 

Il a fait observer à cet égard que le Maroc, sous la sage conduite du Souverain, s'érige en modèle de succès démocratique qui constitue un exemple à suivre pour les pays du voisinage.

 

Dans une déclaration similaire, Ghellab a indiqué que la réunion qu'il a eue avec Grimm était une occasion pour dresser l'état des lieux des relations maroco-américaines et souligner la nécessité de les raffermir davantage dans le cadre des rapports parlementaires entre les deux parties. 

 

19/09/2013