Damas : Le président syrien aurait fait part de son offre à la Russie, à qui il aurait demandé de se charger des convoyages vers l'Algérie de ses dangereuses matières.

Des armes de destruction massives, ou les armes du génocidaire, sont ce que le président syrien Bachar El Assad, aurait proposé de livrer à l’Algérie dans le cadre d’une transaction douteuse. 

Des sources russes ont indiqué que des pourparlers à ce propos ont été conduits par un général algérien à Chypre, au début de décembre sans confirmer si issue à été trouver à cette négociation. 

Il s’agirait selon des sources américaines, citées par le média Ma Waraa Al Hadath, du gaz Sarin qui est une substance chimique hyper toxique pour l’homme et l’animal, même à très faible dose. 

Ce gaz inodore, incolore et volatile qui quand il ne tue pas, laisse de grave séquelles neurologique, est généralement diffusé via des vecteurs balistiques comme les missiles Sol Sol, ou bien a travers des avions. 

A noter que le ministère des affaires étrangères russe n’a point nié cette nouvelle, minimisant toutefois les quantités que posséderait le régime syrien de ses mortelles substances.

08/12/2012