Ban Ki-Moon appelle à un recensement à Tindouf

Le secrétaire général des Nations unies salue les «pas positifs» du Maroc en matière des droits de l'Homme au Sahara marocain, appelle au recensement à Tindouf

Ban Ki-moon, a salué les «pas positifs» du Maroc en matière de protection des droits de l'Homme et appelé, pour la première fois dans ses recommandations, à un recensement des populations des camps de Tindouf, en Algérie.

«Je salue les pas positifs du Maroc en matière de protection des droits de l'Homme, y compris l'adoption du nouveau code de justice militaire et l'adhésion au Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture», déclare Ban Ki-moon dans son dernier rapport au Conseil sécurité de l'Onu sur la situation au Sahara, dont la MAP a reçu vendredi une copie avancée du document qui sera rendu public la semaine prochaine.

Ce rapport, selon les observateurs, se démarque de celui de l'an dernier par sa concision, l'absence de recommandation de l'élargissement du mandat de la Minurso et de l'intégration, pour la première fois, dans la partie «recommandation» de la «nécessité de l'enregistrement» des populations dans les camps de Tindouf en Algérie, pour lequel le Maroc ne cesse d'appeler.

A noter que le document rappelle l'appel téléphonique que le secrétaire Général a eu avec Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans lequel il a confirmé que le nouveau rapport au conseil de sécurité sera «objectif et reflétera les faits».

Ban Ki-moon soulignera, en effet, que la situation au Sahara marocain qui continue de bénéficier d'«investissements publics considérables», notamment en matière d'infrastructures routières et portuaires, «demeure globalement calme».

D'autre part, note-t-il, plusieurs délégations de parlements nationaux étrangers se sont rendues dans la région tout comme des missions diplomatiques, des institutions gouvernementales et non gouvernementales, ainsi que des journalistes et des chercheurs.

Le rapport de Ban Ki-moon cite également des passages importants du discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion du 39e anniversaire de la Marche verte, dans lequel le Souverain a souligné notamment que «Le Maroc restera dans son Sahara, et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu'à la fin des temps».

11/04/2015

Commentaires (1)

  • anon
    bourkadi@maec.gov.ma (non vérifié)

    Les camps de réfugiés à Tindouf sont les seuls camps dont l'unhcr ne peut pas faire un recensement, pourquoi? la réponse est dans le rapport de OLAF

    avr 13, 2015