Le Secrétaire Général de l'ONU s'active pour atténuer la formulation de la proposition américaine.

Selon des médias marocaibe on  a appris de sources proches des consultations actuellement en cours à New York au sujet du projet de résolution du Conseil de Sécurité, proposé par les USA en vue d'élargir le champ de la Minurso, que le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, s'active pour atténuer la formulation de la proposition américaine. Et ce afin de trouver un compromis parmi le « Groupe des  Amis  du Sahara occidental »,  qui comprend les États-Unis, la France, l'Espagne, la Grande-Bretagne et la Russie.

Les mêmes sources établissent le lien entre les efforts de Ban Ki-moon et ce qui a été mentionné par des diplomates, à savoir que la France, membre permanent du Conseil de sécurité, n'userait probablement pas de son droit de véto pour s'opposer à la proposition américaine.

19/04/2013