La séparatiste Aminatou Haïdar se rendra ce mardi à Copenhague, pour prendre part à un colloque initié par l'ONG danoise pro-Polisario "Afrika kontact". Kurt Mosgaard, ancien commandant danois de la Minurso, devenu VRP de la thèse séparatiste, sera également de la partie.

 

Lors de ce colloque, prévu ce mardi 1er novembre à Copenhague, il sera question du "rôle des pays nordiques dans la sensibilisation de l'opinion publique internationale" sur de présumées "violations des droits de l'Homme au Sahara".

 

Initié par une ONG danoise réputée proche des milieux séparatistes, "Afrika kontakt" pour ne pas la nommer, ce colloque réunira, outre Aminatou Haïdar, l'ancien commandant danois de la Minurso (2005 à 2007), Kurt Mosgaard, reconverti en "avocat" du front Polisario, après avoir fait sienne, durant son mandat de deux ans à la tête de la mission de l'ONU au Sahara, la revendication de l'extension du mandat de la Minurso au monitoring des droits de l'Homme.

 

Sera également présent à ce colloque, un représentant du Centre Kennedy, David MCaïn, pour relayer la phraséologie droit-de-l'hommiste de Kerry Kennedy, connue pour ses accointances avec le front Polisario et avec la séparatiste Aminatou Haïdar, de son vrai nom Aminatou Haïdarun.

 

A l'ordre du jour de ce colloque, figure également la présumée "exploitaion des ressources naturelles du Sahara par le Maroc". Il s'agit ici du nouveau cheval de campagne du front Polisario, et de ses ouailles étrangères, après le retentissant échec qu'ils ont essuyé sur la revendication de l'élargissement du mandat de la Minurso au contrôle des droits de l'Homme au Sahara.

30/10/2016