Le Polisario a lancé, via le "croissant rouge sahraoui", un appel à la communauté internationale pour venir en aide à la population sahraouie frappée par des pluies diluviennes qui s'abattent sur les camps de Tindouf depuis lundi dernier.

 

Un nouvel appel à la charité vient d'être adressé par le Polisario aux pays donateurs, organisations gouvernementales et non gouvernementales (ONG) via le "croissant rouge sahraoui".

 

Dans un communiqué, le "croissant rouge sahraoui" alerte sur un '"épuisement du stock de vivres" et appelle les pays donateurs à envoyer d'urgence des tentes, entre autres équipements, afin d'aider la population sahraouie à faire face aux conséquences désastreuses des pluies diluviennes qui se sont abattues lundi 15 août sur les camps de Tindouf.

 

Evoquant les dégâts occasionnés par ces pluies diluviennes, le "croissant rouge sahraoui" déplore onze blessés, dont un grièvement, et l'endommagement subi par les taudis construits en pisé dont une grande partie aurait été emportée par les crues.

 

Pour rappel, des pluies diluviennes, accompagnées d'orages et de vents violents, avaient secoué à la mi-octobre 2015 les camps de Tindouf, mettant ainsi à nu la précarité dans laquelle les autorités algériennes, pour ne pas parler uniquement du Polisario, confinent sciemment une population livrée en pâture à l'incurie et à la déshérence.

 

Cette incurie n'a d'égale que la cupidité des responsables polisariens et algériens, dont bon nombre sont impliqués, comme l'a bien décrié en février 2015 un rapport de l'Office européen de lutte contre la fraude (OLAF), sur le détournement des aides humanitaires destinée à la population de Tindouf.

 

Cette réplique des pluies diluviennes vient ainsi remettre sur le tapis la nécessité impérieuse de procéder à un recensement de la population de Tindouf, dont le nombre est surestimé par Alger et par le Polisario à des fins crassement mercantilistes.

17/08/2016