Si elle n’a pas encore crié victoire, l’Ecole supérieure de technologie de Guelmim en emprunte le chemin. Conçu par le trio d’architectes Saad El Kabbaj, Driss Kettani et Mohamed Amine Siana, le bâtiment a été sélectionné parmi 348 projets pour participer à la 13e édition du Aga Khan Award for Architecture (AKAA), d’après le site d’information spécialisé Floor nature.

Cerise sur le gâteau : il rejoint les 19 projets en lisse pour ce prestigieux trophée qui récompense chaque année le meilleur design architectural répondant le mieux aux besoins et aux aspirations des sociétés islamiques en termes de développement communautaire, de logement social, de réutilisation et de conservation de la région, entre autres. Un prix qui, s’il venait à être remporté par le campus, s’ajouterait à l’Archmarathon Awards reçu l’an dernier par l’établissement dans la catégorie « Education ».

L’Ecole supérieure de technologie de Guelmim se compose de plusieurs structures, dont un amphithéâtre d’une capacité de 200 places, des salles de classe, des ateliers, une bibliothèque et des installations sportives. Les bâtiments, construits en béton armé, sont reliés par des chantiers et des allées qui s’articulent autour d'un axe nord-sud à l'abri. Elle dispose également de passerelles protégées des fortes chaleurs.

« Les extérieurs en verre et les fenêtres étroites émergeant des façades pour assurer une régulation plus efficace de la température et favoriser la ventilation naturelle viennent compenser la superficie très étendue de l’édifice et la faible hauteur du plafond de ses bâtiments », décrit Floor nature.

Autre atout : la couleur ocre des façades et l'aménagement de la zone, qui comprend une végétation locale et des roches décoratives, permet aux structures de se fondre dans le paysage.

04/08/2016