Le président tunisien Mohamed Moncef Marzouki recevait un visiteur officiel, l'Emir du Qatar, le Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani. Il aurait eu une formule à propos de l'affaire du Sahara, en présence de celui-ci.

En effet, le journal arabophone Ma Waraa Al Hadath, a rapporté dans son numéro 165 daté du 11 avril 2014, qu'à la table du diner officiel, donné au palais présidentiel à Tunis, en l'honneur de l'Emir, le président Moncef Marzouki se serait plaint de l'affaire du Sahara, qui entraverait selon les dires lui attribués, l'unité maghrébine.

Le journal indique que le président tunisien a commenté ce dossier en disant à son invité qatari : "Il n'y aura point de sommet de l' UMA, temps que l'ONU n'est pas parvenue à un pas décisif dans l’affaire du Sahara".

L'Emir du Qatar s'était rendu en Tunisie dans le cadre d'une tournée qui l'a conduit au Soudan et en Algérie. Son arrivée dans cette dernière a "coïncidé" avec la visite de John Kerry; une "coïncidence", selon les observateurs, forte de significations.

16/04/2014