New York : Le médiateur américain Christopher Ross a assisté à une séance de projection d’un film pro-polisario, au siège des nations unis.

La délégation d’Afrique du sud à l’ONU a organisé au siège des nations unis à New York, une séance de projection d’un film d’insultes au Maroc, réalisé par l’acteur espagnol Javier Bardem, suivie d’un débat sur le Sahara, orienté selon les thèses algero-polisariennes. 

A cette séance a assisté l’envoyé personnel du secrétaire général des nations unis au Sahara, l’américain Christopher Ross, au coté de l’activiste séparatiste Aminatou Haidar et nombre de préposés à la propagande algero-polisarienne à New york, comme Kerry Kennedy.

Cette séance que ses promoteurs sud-africains avaient voulue, une soirée ‘insultes au Maroc’, a vu néanmoins intervenir, des députées marocaines qui participaient à la 57ème session onusienne sur la condition de la femme dans le monde. 

Amina Maa Al Ainine Après un discours, ne fait que d’insultes au Maroc et d’éloges aux dirigeants du Polisario et du régime algérien, prononcé par Aminatou Haidar, prit la parole pour lui répondre, la députée PJDiste des provinces du sud, Amina Maa El Aainin. 

La député PJDiste sahraouie adressa ses critiques à Aminatou Haidar, l’accusant de s’autoproclamer sans droit, porte parole des sahraouis alors que «personne ne vous a élu» lui a t elle dit. 

«Je suis sahraouie, et ce fait, n’a pas été contrainte pour moi, pour que je sois candidate aux élections législatives dans mon pays et réussir mon élection», a clamé en face d’Aminatou Haidar, la député marocaine. 

Elle tourne en suite son discours vers l’acteur espagnol Javier Bardem, qui avait accusé dans son film, le Maroc d’être ‘un colonisateur occupant le Sahara’. 

Amina Maa Al Ainin lui répondit que «les colonisateurs comme étaient les espagnoles, détruisent les territoires qu’ils occupent, au moment ou le Maroc qui n’en ai point un, construit le Sahara à coups d’investissements colossaux».

Ce vif débat, s’est passé sous les yeux de Christopher Ross qui s’était invité à cette séance organisée par les sud-africains. 

Surprises de sa présence dans cette activité franchement anti-marocaine, les députées marocaines, rapportent des sources médiatiques, lui firent la remarque et Christopher Ross, embarrassé leur répondit qu’il y est présent à titre personnel et n’a pas à justifier ses déplacements personnels. 

Les mêmes sources ont rapporté que durant les discours des orateurs pro-polisario, où le Maroc était insulté de tous les mots, Christopher Ross semblait être acquis à ces thèses, et échangeait fluidement avec Aminatou Haidar et Kerry Kennedy, et lorsqu’une députée marocaine lui demanda de lui rende compte des derniers développements de la question du Sahara, Christopher Ross versa dans la provocation pour lui répondre, que «c’est malheureux que le Maroc continue à refuser le référendum d’autodétermination au Sahara».

 

07/03/2013