Selon les médias du polisario, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et chef de la Minurso, Colin Stewart, s’est spécialement déplacé dans les camps de Tindouf le vendredi 6 avril, pour présenter ses condoléances et signer le registre ouvert à cet effet, après le décès d’Ahmed Boukhari.

 

Ahmed Boukhari est présenté par le polisario comme son représentant à l’ONU. Il s’agit en fait d’un abus de langage, car le polisario n’est pas reconnu et ne peut avoir un représentant à l’ONU. D’ailleurs, Boukhari n’a jamais eu droit aux conférences de presse ni au micro des Nations Unies et n’a jamais siégé dans une réunion.

 

Selon la même source, M. Stuart a été reçu au “siège du ministère des affaires étrangères“ où il a signé el registre des condoléances. Il a écrit: “Suite au décès du collègue l’ambassadeur Ahmed Boukhari, je présente en mon nom et au nom des Nations Unies et du secrétaire général, Monsieur Antonio Guterres, nos vives condoléances à la famille, aux amis et aux collègues du défunt (…).“

 

Ahmed Boukhari n’ayant jamais été accrédité et n’ayant jamais été ambassadeur à l’ONU, l’usage de ce terme s’il était avéré, suscite des interrogations quant à la neutralité de la Minurso et de son chef Colin Stuart.

09/04/2018