Un agent de sécurité sauvagement égorgé

Un collectif d'associations composé notamment de l'Association Adala, le Médiateur pour le démocratie et les droits de l'Homme, l'Instance marocaine des droits de l'Homme, l'Observatoire marocain pour les libertés publiques et le Centre de réflexion stratégique et de défense de la démocratie ont constitué un groupe de travail pour l'observation des différentes étapes du procès de l'affaire du camp Gdim Izik.

Dans un communiqué, diffusé jeudi, ces associations expliquent que le groupe d'observation de ce procès a été constitué après que des associations et des organismes des droits de l'homme aient publié précédemment leurs rapports au sujet des résultats des enquêtes et des investigations qu'ils avaient réalisés au sujet des événements liés à cette affaire.

Le groupe assure enfin qu'il publiera ultérieurement une déclaration qui comprendra les observations de ce groupe de travail au sujet du déroulement du procès.

31/01/2013