Une agence de presse internationale transforme des attroupements à Laâyoune et Dakhla en une "une grande manifestation".

A Laâyoune et Dakhla, des séparatistes à la solde du polisario et d'Alger organisent régulièrement des attroupements. Faits fréquents et insignifiants. Mais quant il s'agit d'un attroupement qui, au lendemain d'une résolution du Conseil de l'ONU qui, de surcroît, gifle l'Algérie et ses acolytes, se transforme en "grande manifestation" à Laâyoune et Dakhla durant les 48 heures écoulées, cela relève de la pure invention mensongère qu'une agence de presse internationale a voulu véhiculer pour salir à tort l'image du Maroc. "La présence sur place d'une délégation de l'ONU venue à l'invitation du Maroc a également servi de prétexte à cette agence pour véhiculer de fausses informations", ont indiqué les autorités locales à Le360.

"L'information est fausse. Il n'y a pas eu de manifestation au sens stricte du terme, ni de blessé, ni d'arrestation, ni de casse, ni de troubles. Ce sont des attroupements que les sources de cette agence ont grossi dans des buts inavoués. Il y a aussi une association sur place, dont le nom est exploité pour servir de paravent et de protection contre le choc" lié à la publication de ces informations erronées, selon les mêmes autorités. Ces dernières dénoncent cette campagne qui revient, selon elles, "systématiquement à chaque fois que le Maroc sort vainqueur sur le plan international".

03/05/2014