La réunion à Dakhla du Forum Crans Montana est un moment de grand dépit pour l’Algérie et le Polisario, qui ont vainement tenté de faire avorter ce grand rendez-vous international, selon une source très bien informée dans les camps de Tindouf.

L’Algérie n’a reculé devant rien, injectant des millions de   pétrodollars dans une campagne médiatique et diplomatique enragée pour empêcher l’organisation du Forum. L’enjeu était crucial, aussi bien pour Alger que pour les chefs du Polisario. 

 

La tenue dans la ville de Dakhla, en plein Sahara, d’une rencontre de l’ampleur et de la réputation du Forum Crans Montana est synonyme d’une reconnaissance de l’intégration réussie de l’ensemble de la composante  saharienne dans le reste du Maroc. 

 

La Forum voit en effet la participation de plus de 850 hauts responsables gouvernementaux, chefs de grandes entreprises, acteurs du développement social en Afrique et dans le monde venant de 131 pays et d’une trentaine d’organisations régionales et internationales. 

 

C’est pourquoi la tenue à Dakhkla du Forum annuel Crans Montana, a été une défaite symbolique vécue avec une profonde amertume à Alger comme dans le QG du Polisario à Tindouf, selon la même source. 

 

Surtout que les deux principaux arguments alignés par la virulente machine médiatique du Polisario et de l’Algérie, à savoir celui des droits de l’homme et le soi-disant pillage des ressources naturelles par le Maroc, n’ont pas dissuadé les dirigeants de la célèbre ONG suisse. 

 

Ces derniers, très sceptiques par rapport aux projets douteux de l’Algérie au Sahara par Polisario interposé, n’ont pas hésité à programmer le Forum Crans Montana pour la deuxième année consécutive dans cette ville saharienne. 

 

A travers le thème « l’Afrique et la coopération Sud-Sud », les organisateurs du Forum Crans Montana 2016 ont délibérément choisi de focaliser sur cet important axe de la politique étrangère du Maroc, dont le Sahara, à travers le plan d’autonomie et la régionalisation, est en train de servir  de levier authentique. 

 

23/03/2016