Une fois n’est pas coutume, la MINURSO publie un communiqué sur le déplacement d’Horst Köhler au Sahara occidental. Le texte, dont Yabiladi détient copie, mentionne les réunions de l’Allemand avec les représentants des autorités locales à Laâyoune et Dakhla, ainsi que certains décideurs économiques et des membres de la société civile.

Néanmoins, les services de Colin Stewart ont fait l’impasse sur les deux rencontres du médiateur onusien avec les élus locaux et les chioukhs des tribus pro-Maroc, en date du 28 juin

Ce nouveau mode de communication de la MINURSO autour de la visite de Horst Khöker interpelle. La mission onusienne est-elle habilitée à jouer les services de presse de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental ? Cette tâche était jusqu’ici dévolue au siège des Nations unies à New York.

05/07/2018