Les députés chiliens ont réprouvé un projet de résolution appelant au « refus de la décision unilatérale du Maroc vis-à-vis des résolutions de l’ONU sur le Sahara occidental».

 

Une nouvelle manœuvre séparatiste vient d’être mise en échec au Congrès chilien. Un projet de résolution appelant à la dénonciation d’une présumée «décision unilatérale du Maroc vis-à-vis des résolutions de l’ONU sur le Sahara occidental» a été rejeté par la Chambre des députés chilienne, révèle l’ambassade du royaume du Maroc à Santiago.

 

A l’initiative de ce projet de résolution hostile au Maroc, un député du parti de Gauche citoyenne Izquierda ciuadana), Sergio Aguilo, dévoile encore la chancellerie marocaine accréditée auprès de Santiago.

 

Pour rappel, une délégation parlementaire chilienne, en visite au Maroc en mars 2011, avait assuré, par la voix de son représentant Jorge Tarud, que "le Chili ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas la RASD".

 

Ledit projet de résolution (N560) a été rejeté par 46 voix, contre 43, précise la mission diplomatique marocaine.

Les initiateurs de ce projet de résolution rappellent, dans ledit projet, que «63 députés de toutes tendances confondues avaient demandé, dans une lettre adressée à la présidente de la République, la reconnaissance de la RASD » et l’établissement de « relations diplomatiques» avec l’entité séparatiste.

 

Dans la même veine anti-marocaine, les instigateurs de ce projet appellent à «l’adhésion du Chili aux propos tenus par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon lors de sa dernière visite dans la région en vue de l’organisation d’un référendum au Sahara occidental».

19/05/2016