RAM Dakhla

Après moults négociations, la convention de partenariat avec la Royal Air Maroc pour le renforcement des dessertes aériennes de la ville de Dakhla pour la période 2015-2019, vient enfin d’être signée par toutes les parties prenantes. Elle prendra effet dés le 1er juin prochain.

C’est chose faite ! Hier, la convention de partenariat avec la Royal Air Maroc pour le renforcement des dessertes aériennes de la ville de Dakhla pour la période 2015-2019 a été parafée par toutes les parties prenantes.

Une convention dont l’objectif est de déterminer les modalités de partenariat, en vue de financer le développement des dessertes aériennes de la région de Oued Ed-Dahab-Lagouira pour la période allant du 1er juin 2015 au 31 mai 2019.

Les opérateurs économiques et touristiques de la région attendaient avec impatience la signature de cette nouvelle convention afin de booster l’activité aérienne de la région. Car grâce à cette convention, Dakhla sera desservit par 11 fréquences hebdomadaires (7 entre Casablanca et Dakhla et 4 entre Agadir-Laayoune-Dakhla) à des horaires mieux adaptées permettant ainsi aux voyageurs de pouvoir se connecter au réseau international au départ du hub de Casablanca sans avoir à passer une nuit à l’aller ou au retour à Casablanca avant de rejoindre leur destination finale.

Ainsi, dés le 1er juin, le départ du vol de Dakhla en direction de Casablanca se fera à 7h00 du matin (contrairement a 17H actuellement) pour une arrivée à 8h55 et le retour Casablanca-Dakhla sera fixé à 20h30 pour une arrivée à 22h45.
L’Agadir-Laayoune-Dakhla opérera, pour sa part, 4 fois par semaine, soit le lundi, mercredi, vendredi et dimanche.

Les tarifs restent, quand à eux inchangés pour le Casablanca Dakhla, soit 2000 Dhs aller-retour. L’Agadir-Dakhla est quand à lui fixé à 1600 Dhs aller-retour et le Laayoune-Dakhla à 1200 Dhs aller-retour.

Le montant global maximal annuel du soutien financier des partenaires s’élève à un peu plus de 42 Mdhs, dont 13 Mdhs seront supportés par le Conseil Régional, 18 MDHS par le Ministère de l’Équipement et du Transport et de la Logistique; 7,5 Mdhs par l’Agence du Sud et le reste par les conseils provinciaux et les communes locales.

Les montants des subventions par rotation Casablanca – Dakhla et par rotation Agadir-Lâayoune-Dakhla sont calculés en fonction du taux de remplissage moyen.

Le renforcement des dessertes aériennes de la ville de Dakhla est d’un grand enjeu pour le développement économique, social et touristique des provinces du Sud et notamment de la région de Oued Eddahab-Lagouira.

La signature de cette convention est donc une bonne nouvelle… en attendant la mise en place du Paris-Dakhla qui viendra, véritablement, positionner la destination sur l’échiquier international.

A bon entendeur…

19/04/2015