Rabat - Une conférence sur "la coopération en matière de contrô les aux frontières dans le Sahel et au Maghreb" s’est ouverte mercredi à Rabat, avec la participation de hauts responsables de l’ONU, de représentants de haut niveau des départements de la police et de l’immigration, des douanes et des renseignements de 11 pays de la région dont l’Algérie.

Cette conférence de trois jours est organisée à l’initiative de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (DECT), en coopération avec le Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNCCT), du Bureau de l’Equipe Spéciale de lutte contre le terrorisme (CTITF) et le Maroc. 

 

Elle s’inscrit dans le cadre de la Stratégie mondiale des Nations Unies contre le terrorisme et des efforts de l’ONU pour fournir une assistance technique aux Etats du Sahel et du Maghreb dans ce domaine. 

 

La rencontre a pour objectifs de renforcer la coopération entre les pays du Sahel et du Maghreb à travers notamment l’approfondissement des échanges sur des thématiques telles que l’échange d’information, le renforcement de la coopération régionale et sous régionale au Sahel et au Maghreb dans les domaines policiers et douaniers, et l’octroi de l’assistance technique aux pays concernés. 

 

Elle adoptera, à la fin des travaux, des conclusions qui présenteront la nature et le contenu des projets d’assistance technique possible et leurs modalités de mise en Âœuvre ainsi que des actions de suivi, en vue de renforcer la coopération en matière de contrô les aux frontières dans le Sahel et au Maghreb et la coopération régionale et inter-régionale. 

 

Outre le Maroc (pays hô te), la conférence regroupe des représentants de l’Algérie, la Tunisie, la Libye, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Tchad et du secrétariat général de l’Union du Maghreb arabe.

14/03/2013