Cette année, Brahim Ghali et les siens n’ont pas programmé de festivités commémorant le 44ème anniversaire de la création du Polisario. La direction s’est contentée d’une dépêche de la SPS vantant les «acquis réalisés» par le mouvement séparatiste durant les derniers mois.

Puisant dans lexiques des formations panarabistes arabes, l’auteur du texte a transformé tous les revers subis par le Front sur les scènes africaine et internationale en 2016 et 2017 en «succès»

Ce peu d’intérêt accordé à l’événement a fait sortir de leurs gonds les partisans de Lamine Ould El Bouhali. Ces derniers ont vivement dénoncé, dans un article non-signé, cette «marginalisation». Et de conclure par accuser l’actuelle direction de privilégier «la collecte des aides internationales» et «les négociations absurdes» avec le Maroc sur le «recours aux armes».

 

11/05/2017