Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants, Juan E. Méndez, a salué samedi à Rabat la création du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) qui est "l'aspect institutionnel le plus important de cette culture émergente".

"Je peux affirmer qu'une culture des droits de l'Homme se développe", a dit le responsable onusien, soulignant que les responsables marocains "ont fait preuve de volonté politique (...) pour construire une culture institutionnelle qui interdise et prévienne la torture et les mauvais traitements".

Le responsable onusien qui achève sa mission au Maroc a relevé que cette nouvelle culture a pu surgir grâce essentiellement aux efforts énormes déployés par le Maroc pour affronter les abus du passé.

Il s'est également félicité que la nouvelle Constitution de juillet 2011 ait introduit des changements encourageants dans le cadre normatif.

23/09/2012