Le département d'État américain vient d'inscrire le groupe jihadiste "Etat islamique dans le grand Saraha" en tant qu'organisation terroriste au même titre que son chef Adnan Abu Walid al-Sahrawi, ancien élément de la soi-disant "armée" du Polisario. Détails.

Selon une source américaine au département d'Etat américain, l'inscription du groupe "Etat islamique dans le grand Saraha" comme organisation terroriste étrangère a été effectuée le 16 mai en vertu de l'article 219 de la loi américaine sur l'immigration et la nationalité, tandis que celle du terroriste Adnan Abu Walid Al Sahrawi, en tant que terroriste international spécialement désigné (SDGTS) a été faite en vertu de l'article 1 (b) de "l'Ordre exécutif 13224".

 

Abou Walid



Cette loi régit "un plus large éventail d'entités, y compris des groupes terroristes, des individus agissant dans le cadre d'une organisation terroriste et d'autres entités telles que les sociétés financières pouvant être désignées comme SDGTS".

Suite à ces désignations, a-t-on indiqué, le département d'État américain a renforcé son emprise sur ce mouvement terroriste en interdisant aux ressortissants des États-Unis de "procéder à des transactions avec le groupe sahraoui ou al-Sahrawi". "Tout acte, a ajouté le département d'Etat, visant à fournir sciemment ou à tenter voire conspirer pour fournir un soutien matériel ou des ressources à l'organisation terroriste présente dès lors un crime".

 

Le groupe sahraoui "a vu le jour, selon la même source, lorsque le dénommé Adnan Abu Walid Al-Sahrawi et ses partisans se sont séparés d'Al-Mourabitoun, groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, ayant été déjà désigné comme formation terroriste par les États-Unis".

 

On rappelle qu'en octobre 2016, "l'Etat islamique a reconnu avoir reçu un serment d'allégeance du groupe d'al-Sahrawi, après que ce dernier lui avait prêté allégeance en mai 2015". Ce groupe désigné terroriste par Washington est principalement basé au Mali, opérant le long de la frontière entre l'Algérie, le Mali et le Niger.


Le groupe terroriste a revendiqué plusieurs attaques sous la direction d'al-Sahrawi, notamment l'attaque du 4 octobre 2017 contre une  patrouille conjointe américano-nigérienne dans la région de Tongo Tongo au Niger, au cours de laquelle 4 soldats américains et 5 soldats nigériens ont été tués, a rappelé le département d'Etat.

 

L'annonce de ces désignations vise à informer, en outre, le public et la communauté internationale, que "ce groupe est une organisation terroriste et que Adnan Abu Walid al-Sahrawi a commis ou présenté une menace sérieuse consistant au risque de commettre des actes de terrorisme".

23/05/2018