La ville de Dakhla accueille, du 15 au 20 mars, une nouvelle édition du Forum Crans Montana. Encore une fois, le Polisario a réactivé sa traditionnelle campagne contre l’événement.

Brahim Ghali a déjà sollicité l’intervention de l’Union africaine en vue de convaincre le Maroc de renoncer à l’organisation du forum. Son représentant à Bruxelles a joué la même partition.

A New York, un journaliste a été mandaté pour interpeller le porte-parole du secrétaire général des Nations unies sur le sujet. Stéphane Dujarric a botté en touche lors de son point de presse du 12 mars. «Nous n’avons aucun commentaire à donner. Je ne suis au courant d’aucune participation de l’ONU» au forum, a-t-il souligné.

Pour mémoire, Philippe Douste-Blazy, alors conseiller spécial de l’ancien secrétaire général, Ban Ki-moon, sur les financements innovants, avait pris part à l’édition de 2015. Une présence qui avait embarrassé l’ONU au point de publier une note à la presse, affirmant que le diplomate français était à Dakhla «exclusivement à titre privé».

15/03/2018