Des étudiants sahraouis, endoctrinés par les séparatistes du Polisario, se sont rendus, dernièrement, dans les camps des séquestrés de Tindouf. Ils se préparent à véhiculer les thèses séparatistes au sein des universités et à semer le trouble dans les campus universitaires.

 

Les manœuvres des séparatistes du Polisario pour déstabiliser le Maroc visent les universités, désormais. En effet, des étudiants sahraouis séjournent, actuellement, dans les camps de Tindouf, pour suivre des formations et recevoir des directives en vue de véhiculer la thèse des séparatistes au sein des universités marocaines.

C'est ainsi qu'un groupe d’étudiants a tenu une réunion, lundi dernier, avec des responsables de l’enseignement dans la prétendue «RASD», pour discuter des questions relatives au «rôle de l’étudiant sahraoui au sein des universités marocaines».

 

Selon des médias proches des séparatistes, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce jeudi 31 mars, des étudiants sahraouis ont suivi des sessions de formation en communication pour mieux servir la thèse des dirigeants d’Errabouni .

De même, poursuit le quotidien, «les étudiants en question ont reçu des consignes pour relancer la révolte par tous les moyens».

 

Ce voyage d’endoctrinement n’est pas le premier du genre. En octobre dernier, précise le quotidien, un autre groupe d’étudiants sahraouis avait également fait le déplacement à Tindouf, dans le cadre d'une même mission. Auparavant, d’autres étudiants sahraouis avaient suivi des entraînements encadrés par le Polisario, dans la ville algérienne de Boumerdass. Ces étudiants, rappelle le quotidien, avaient semé le trouble à leur arrivée à l’aéroport international Mohammed V.

 

D’ailleurs, ajoute le quotidien, des drapeaux du Polisario, des uniformes militaires et des livres véhiculant les thèses séparatistes avaient été saisis chez des étudiants sahraouis de retour au Maroc. Les dirigeants des camps ne se contentent pas de formater les cerveaux de ces étudiants manipulés mais les exploitent également sur tous les plans pour qu'ils nuisent à leur pays.

31/03/2016