Laâyoune - Des chioukh de tribus sahraouies ont démenti l'existence d'une "quelconque tension" avec les autorités locales dans la région de Lâayoune.

Dans un communiqué parvenu jeudi à la MAP, les chioukh indiquent que les informations relayées à ce sujet par certains journaux et sites électroniques "sont dénuées de tout fondement".

 

Ils expriment leur attachement indéfectible au glorieux trône alaouite auquel ils sont unis par le Pacte d'allégeance, remontant à plusieurs années, soulignant que les projets de développement et les chantiers de grande envergure réalisés dans les provinces du sud, particulièrement dans les domaines des infrastructures, du développement social, de la santé et de l'éducation, sont la preuve tangible de l'adhésion du Royaume au processus de la modernité et de la démocratie.

 

Le communiqué est signé par 39 chioukh issus notamment des tribus Rguibat, Ait Baamrane, Izerguiyine, Aaroussiyines, Oulad Tidrarine, Oulad Bouatssa, Yakout et Al-fikat.

11/04/2013