Une délégation d'eurodéputés a exprimé, vendredi à Rabat, le souhait de voir l'ONU adopter une résolution ouvrant la voie à la mise en Âœuvre de la proposition marocaine d'autonomie au Sahara, de sorte à relancer l'édification maghrébine et à promouvoir la sécurité régionale.

 

Au cours d'un entretien avec le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, ces eurodéputés membres du groupe d'amitié Maroc-UE ont fait part de leur intention d'Âœuvrer à mettre au point une stratégie commune pour raffermir le partenariat entre Rabat et le Parlement européen.

 

Evoquant les développements de la question de l'intégrité territoriale du Royaume, M. Benkirane a rappelé les initiatives marocaines lancées dans ce sens sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI pour parvenir à une solution définitive et mutuellement acceptable à ce différend artificiel, dans le cadre de la légalité internationale et de la pleine souveraineté du Maroc .

Il a réaffirmé la volonté de Rabat d'aller de l'avant dans la construction d'un Maghreb fort et solidaire qui puisse réponde aux attentes de ses peuples et se positionner en garant de la sécurité dans la région et en partenaire agissant des pays de l'UE.

 

L'accent a été mis, au cours de cette entrevue, sur les divers aspects de la coopération entre le Maroc et l'UE, en particulier dans les domaines économique et social, indique-t-on auprès de la présidence du gouvernement.

 

A cet égard, le chef de gouvernement a exposé les réformes initiées par l'exécutif dans les domaines politique, social et économique, dynamique qui a fait du Maroc un modèle à suivre sur la scène régionale.

 

Les discussions ont par ailleurs porté sur les retombées économiques de l'accord agricole Maroc-UE et les négociations en cours sur un nouveau protocole dans le secteur de la pêche.

 

Cette délégation d'eurodéputés de différentes sensibilités politiques, conduite par Gilles Pargneaux, président du groupe d'amitié Maroc-UE au Parlement européen, devrait, selon ce dernier, se rendre à Dakhla pour réitérer le soutien du groupe à l'initiative d'autonomie.

01/02/2013