La délégation d'eurodéputés, actuellement en visiute au Maroc, a exprimé, vendredi à Rabat, le souhait de voir l'ONU adopter une résolution ouvrant la voie à la mise en œuvre de la proposition marocaine d'autonomie au Sahara, de sorte à relancer l'édification maghrébine et à promouvoir la sécurité régionale.

Au cours d'un entretien avec le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, les eurodéputés membres du groupe d'amitié Maroc-UE ont fait part de leur intention d'œuvrer à mettre au point une stratégie commune pour raffermir le partenariat entre Rabat et le Parlement européen.

D'autre part, le président du groupe d'amitié Maroc-UE au Parlement européen, Gilles Pargneaux, a souligné, à l'issue d'un entretien entre les eurodéputés et le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saâd Dine El Otmani, que la solution du problème du Sahara dans le cadre du plan marocain d'autonomie des provinces du Sud permettra de promouvoir la sécurité dans le Sahel, et ce dans l'intérêt du Maghreb et de l'Europe.

"Nous soutenons la proposition d'autonomie des provinces du Sud et nous souhaitons ainsi œuvrer ensemble pour la résolution de la question du Sahara afin de permettre de sécuriser le Sahel, non seulement pour le Maghreb mais aussi pour nous les Européens", a déclaré à la presse M. Pargneaux.

L'eurodéputé a souligné également la nécessité de construire le grand Maghreb, une réalisation qui contribuera à l'amélioration et au développement des relations entre les pays de la région et l'Union européenne.

Lors d'une reconctre entre les membres de la délégation des eurodéputés et le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Driss El Yazami, l'accent a été mis sur les efforts déployés par le Maroc pour la promotion des droits de l'Homme et les étapes franchies par le Maroc en matière de promotion des droits humains depuis les années 90 du siècle dernier, ainsi que les dispositions de la nouvelle Constitution en la matière et les relations maroco-européennes "distinguées".

Poursuivant ses entretiens avec les responsables marocains, les eurodéputés se sont entretenus avec le premier vice-président de la Chambre des représentants, Mohamed Yatim, des moyens de renforcer les relations entre le Maroc et l'UE, notamment en concevant des projets communs et en développant la coordination entre les deux parties, dans l'objectif de promouvoir les relations entre les deux parties dans le cadre d'un partenariat mutuellement avantageux et d'une politique de bon voisinage.

La délégation parlementaire européenne avait, rappelle-t-ton, entamé son séjour par un entertien, vendredi matin, avec le président de la chambre des conseillers, le Dr. Mohamed Cheikh Biadillah, axé sur le processus démocratique engagé au Maroc et les moyens de développer et promouvoir la coopération maroco-européenne.

Au cours de sa visite au Maroc, qui se poursuivra jusqu'au 4 février, la délégation européenne composée de députés de différentes sensibilités politiques se rendra, par ailleurs, à Dakhla pour réitérer le soutien du groupe d'amitié UE-Maroc à la proposition d'autonomie marocaine.

02/02/2013