Des miliciens du Polisario tentent de rejoindre le front malien

Des miliciens du Polisario ont échoué à rejoindre le front malien après avoir réussi à dérober dans les casernes des camps de Tindouf, quatre pick-up militaires de type Toyota appartenant aux milices du Polisario.

Les fugitifs avaient l’intention de rallier le groupe jihadiste Al-Mourabitoune qui agit au Mali sous les commandes du terroriste algérien, Mokhtar Belmokhtar.

Les quatre véhicules équipés de matériel de transmission et d’armes légères (des mitraillettes et munitions), nous confirme une source sûre basée à Tindouf, ont été dérobés le 4 mars dernier, d’une caserne à Rabouni, par un groupe de miliciens qui ont pris la fuite de nuit, en direction du nord du Mali.

Mais les fugitifs ont du abandonner les quatre véhicules à cause d’un déploiement massif dans les zone, des unités mobiles de l’armée algérienne qui ont barricadé tous les passages conduisant en Mauritanie et au Mali, ajoute notre source jointe par téléphone, précisant que les miliciens non identifiés, ont néanmoins réussi à emporter avec eux, tout le matériel de transmission et les armes légères qui étaient à bord.

Par ailleurs, selon les sources citées par le site web « Le360.ma », les quatre véhicules militaires ont été retrouvés dimanche 8 mars, à 170 kilomètres au niveau du camp dit «wilaya de Dakhla», mais sans les armes et le matériel de transmission.

Les auteurs de cette opération très audacieuse compte tenu du blocus imposé aux camps de Tindouf, avaient également pris le soin de kidnapper le chef des unités spéciales du Polisario et comptaient remettre leur butin au groupe Al-Mourabitoune en guise d’allégeance à Mokhtar Belmokhtar.

Les groupes jihadistes présents sur le sol malien, comptent déjà parmi leurs combattants, de nombreux éléments sahraouis ayant déserté des rangs des milices armées du Polisario.

Après avoir été partiellement anéanti par l’offensive « Serval », lancée à l’initiative de la France en janvier 2013, le groupe terroriste Al-Mourabitoune avait fusionné avec le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et tente actuellement de reprendre ses forces en attirant de nouvelles recrues pour étoffer ses rangs et renforcer son arsenal de guerre.

11/03/2015