DES SÉPARATISTES ATTAQUENT UN COMMISSARIAT À LAÂYOUNE

Un policier grièvement blessé et des dégâts matériels importants. Tel est le bilan d’une attaque perpétrée, jeudi soir, contre un commissariat de police à Laâyoune. Dangereux.

Une soixantaine d’activistes du Polisario ont pris d’assaut, jeudi 8 janvier, un commissariat de police au quartier Maâtallah, au centre-ville de Laâyoune, faisant un blessé et causant des dégâts matériels importants, rapportent les sources de Le360. Le blessé, un agent de police, a été évacué à l’hôpital dans un état «critique», après avoir été grièvement atteint par un cocktail molotov jeté par les assaillants, majoritairement des jeunes. Selon nos sources, la victime souffrirait de graves brûlures.

Réagissant à cette attaque, un membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes, sous couvert de l'anonymat, a indiqué : «Tout porte à croire que cette attaque a été téléguidée à partir de Tindouf». «A trois mois de la réunion du Conseil de sécurité, le 30 avril prochain, les activistes à la solde du Polisario comptent intensifier les actes de provocation à l’encontre des forces de l’ordre», alerte notre source, en indiquant que le but de cette provocation reste «une intervention policière musclée» que les séparatistes comptent exploiter, par la suite, à des fins de propagande pro-Polisario. Face à cette dangereuse escalade, dont la cible est un symbole d’autorité, les forces de l’ordre ont fait preuve de retenue. Plusieurs interpellations ont eu lieu et une enquête policière a été ouverte pour élucider les circonstances de l’agression.

10/01/2015