Rabat : Abdelkader Beliraj, Hassan Khattab et Abderrazzak Soumah sont leaders salafistes, emprisonnés pour tentatives d’actes violents ou apologies de terrorisme au Maroc.

Trois chefs salafistes marocains ont, aux noms de leurs disciples, emprisonnés tous au Maroc, émis un communiqué y disant leur croyance que seule la monarchie constitutionnelle au Maroc est à même d’encadrer le peuple marocain et de le conduire vers l’Etat de droit. 

 

Selon le quotidien londonien al Quds Al Arabi, les trois leaders salafistes ont également fait état de leur engagement pour une société marocaine où les libertés individuelles sont garanties, tant au niveau des croyances que des comportements. 

 

Belirej, Khattab et Soumah ont selon la même source, dit leur engagement pour défendre l’intégrité territoriale du Maroc, et de faire luter leurs disciples contre les velléités séparatistes polisariennes de l’intérieur comme de l’extérieur. 

 

Les trois leaders salafistes ont affirmé via leur communiqué, renoncer à toute idéologie violente, et se sont dit pour une société qui gère ses différences par le dialogue dans l’acceptation et le respect d’autrui. 

 

Ce communiqué rapporte le journal londonien, est fruit de démarches conduites auprès de ses leaders salafistes par nombres de forces politiques et civiles marocaines qui voudrait ainsi, mettre fin à ce dossiers des embastillés salafistes au Maroc, qui intermittemment, remonte au devant de la scène médiatique et droit-de-l’hommiste marocaine et à l’étranger.

16/03/2013