La France a exprimé son grand mécontentement, suite à l’initiative personnelle de Susan Rice sur le Sahara.

Des diplomates accrédités à l’ONU ont déclaré que la France, après avoir dit son grand mécontentement, de la présentation par l’ambassadrice américaine, Susan Rice, de son projet de dénaturation du mandat de la MINURSO, s’est attelée aussitôt à la corédaction avec la maison blanche, d’un nouveau projet qui sera celui d’un Etat institutionnel et non pas un papier personnel influencé par une ONG missionnée et financée par le régime algérien. 

 

Selon le quotidien londonien Acharq Awsat, les mêmes diplomates ont indiqué que la résolution qui sera présentée officiellement pour adoption au conseil de sécurité à la fin de ce mois, n’aura rien à voir avec le papier de Rice. 

 

Par ailleurs, l’on a rapporté de sources informées à Washington, que Susan Rice voulait par son projet sur la MINURSO, rendre un dernier service au régime algérien, surtout qu’elle s’apprête à quitter son poste d’ambassadrice à l’ONU pour rejoindre un autre poste de travail à la maison blanche.

18/04/2013