"Christopher Ross, n'a aucune intention de proposer ou d'endosser une quelconque solution de compromis pour résoudre le conflit du Sahara, en dépit de ses suggestions indiquant le contraire" a écrit Edward Gabriel dans une chronique publiée au site du Middle East Institute. 

Gabriel, ex ambassadeur US au Maroc, et actuellement président du Moroccan American Center for Policy (MACP ), a considéré que «l'initiative marocaine d'autonomie n'a pas été sérieusement considérée dans le processus de négociations onusiennes, même si cette initiative a été considérée comme sérieuse, crédible et réaliste par la communauté internationale». 

Edward Gabriel a souligné que «peu a été fait depuis l'introduction de cette initiative pour amener le Polisario ou l'Algérie à faire plus que snober cet effort et tergiverser». 

Il a estimé que «temps est venu pour M. Ross de rejoindre le reste de la communauté internationale qui croit que la solution du vainqueur remporte tout, n'est pas la voie à suivre au Sahara, mais qu'un compromis politique entre les parties reste le seul chemin vers l'avant».

 

 

02/11/2012