Edward Gabriel: La Suède interfère avec la neutralité du processus de négociations onusien

Edward Gabriel: La Suède interfère avec la neutralité du processus de négociations onusien

Le projet de loi du gouvernement suédois visant à reconnaître la fantomatique “rasd” “interfère avec la neutralité” du processus de négociations mené sous l’égide des Nations Unies afin d’aboutir à un règlement politique, durable et mutuellement accepté à la question du Sahara, a affirmé, mardi dans une déclaration à la MAP, Edward Gabriel, ancien ambassadeur américain.
“La Suède interfère ainsi avec la neutralité consubstantielle au processus onusien, au moment où le Maroc fait preuve de bonne foi quant à une solution de compromis sous l’égide des Nations Unies, sur la base du plan d’autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine”, a souligné l’ancien diplomate US.
Edward Gabriel a rappelé, dans ce contexte, “la rigidité de la posture algérienne et de sa création le polisario qui rejettent la solution de compromis à laquelle appellent les Nations Unies”, en qualifiant la démarche de la Suède de “nocive, fourbe et d’erronée”.
“Stockholm risque aussi de contrecarrer les efforts des nations animées de bonne volonté visant à trouver une solution de compromis à la question du Sahara et de barrer la route aux groupes extrémistes qui sévissent dans la région”, a-t-il poursuivi.
Il est clair, a insisté M. Gabriel, que “les autorités suédoises agissent contre leurs propres intérêts”, en notant qu’il est encore temps pour eux de réviser leur posture afin de ne pas porter atteinte au processus onusien car “il y va de la stabilité de l’Afrique du nord”.