Les travaux de la Conférence des ministres de la Défense de la Communauté des Etats du Sahel et du Sahara (CEN-SAD), se sont ouverts, jeudi, à Sharm El-Sheikh, sous la présidence de l'Egypte.

Dans une allocution à l'ouverture des travaux, le secrétaire général par intérim de la CEN-SAD, Ibrahim Sani Abani, a mis en avant l'importance de la tenue de cette réunion pour la consolidation des secteurs de la sécurité et de la défense dans la zone du Sahel et du Sahara afin d'y instaurer la paix. 

 

Il a, à ce propos, évoqué les périls auxquels est confrontée la région, notamment le terrorisme, le crime organisé, la propagation des armes et la traite des personnes, appelant à une action collective en vue de faire face à ces dangers. 

 

M. Abani a insisté, dans ce sens, sur la nécessité pour les pays de la communauté CEN-SAD de "prendre des mesures favorisant la réalisation de la paix et la sécurité régionale, sans attendre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies". Il a, de même, plaidé en faveur de la mise en place d'un mécanisme de défense commun entre les pays africains. 

 

Le secrétaire général par intérim de la CEN-SAD a souligné, par ailleurs, que le traité révisé relatif à la création de l'organisation, qui sera examiné lors de la présente conférence, vise un double objectifs, en l'occurrence le développement, d'une part, et la sécurité et la paix, d'autre part, en plus de la consolidation de la stabilité, mettant l'accent sur l'importance de la communication entre les forces armées des pays de l'organisation pour l'atteinte des objectifs fixés dans le traité. 

 

La Conférence des ministres de la Défense de la Communauté des Etats du Sahel et du Sahara devra se pencher sur une série de questions ayant trait à l'évaluation des résultats des précédentes réunions de ces ministres et à la lutte contre le terrorisme dans l'espace de la communauté sahélo-saharienne, outre l'examen des projets de documents relatifs au cadre juridique et institutionnel de l'organisation. 

 

Ces documents concernent un projet de la stratégie relative à la sécurité et au développement dans l'espace de SEN-SAD, le projet de la copie révisée du mécanisme de prévention, de gestion et de règlement des conflits et le projet de protocole se rapportant à la création d'un conseil permanent de paix et de sécurité. 

 

Les ministres présents à cette conférence se pencheront, également, sur l'examen des moyens de consolidation et de développement de la coopération militaire entre les pays membres de la CEN-SAD (sécurisation des frontières, manoeuvres militaires conjointes, et stages sportifs militaires), outre la création d'un centre relevant de la CEN-SAD pour la lutte contre le terrorisme. 

 

La conférence, étalée sur deux jours, connait la participation de 27 pays arabes et africaine, dont le Maroc, en plus de cinq pays européens (France, Italie, Grèce, Chypre et l'Espagne) ainsi que des instances et des organisations régionales et internationales. 

 

Le Maroc est représenté par une délégation conduite par le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l'Administration de la Défense Nationale, Abdeltif Loudyi.

 

24/03/2016