Rabat : Devant la chambre des députés, le ministre des affaires étrangères a répondu aux exclamations des élus parlementaires, sur la récente augmentation, de la fréquence de visites inspectrices, d’ONG droit-de-l’homistes au Maroc.

Le Maroc n’a point peur de ces centres internationaux des droits de l’homme, ni de leurs visite au Sahara, ni de leurs rapport, au contraire nous persévérerons sur cette voie en en y invitant plus encore». 

 

Ainsi répondit Saad Dine El Otmani, aux interrogations d’un groupe de députés, qui doutaient de ces visiteurs internationaux pas toujours respectables. 

 

«C’est le Maroc qui, la plupart des cas, a invité ses centres et ONG au Sahara, le dernier en date, fut le rapporteur onusien contre la torture Juan Méndez , nous voulons que la réalité soit connue des marocains et dans le monde, le Maroc veut apprendre de ses erreurs pour mieux les éradiquer, nous avons le plus grand respect pour certains observateurs qui sont équitables et professionnels, mais d’autres ne le sont pas comme fut le RFK center de sa présidente Kerry Kennedy , elle produisit suite à sa visite au Maroc, un rapport pleins de mensonges» déclara le ministre. 

 

Il ajouta que «le Maroc est habitué à faire son auto-critique si besoin il y a, en témoigne le récent rapport du CNDH qui recensa un nombre important de cas de violations de droits que le gouvernement s’est attelé à corriger». 

El Otmani, selon Al Quds Al Arabi, a indiqué que son département suit avec grande attention les contenus des rapports que produisent ses centres, ONG et observateurs internationaux, pour en louer la qualité quand il le faut, ou dénoncer les écarts quand détectés.

07/11/2012