Réagissant au récent discours du président algérien Abdelaziz Bouteflika, à Abuja, portant insultes et calomnies à l’encontre du Maroc, Saad Dine El Otmani, ex ministre des affaires étrangères a indiqué que le pouvoir algérien était fidèle à son rôle premier d’héritier du colonialisme en Afrique du nord.

Sur son mur facebook El Otmani a écrit : «Le discours de Bouteflika est antinomique avec toutes les résolutions du conseil de sécurité des nations unies et de l’assemblée générale de l’ONU, depuis l’éclatement de ce conflit».

Saad Dine El Otmani a ajouté que le pouvoir algérien se fait ainsi «serviteur fidèle du néocolonialisme qui vise le morcellement des pays de la région» pour mieux les contrôler et en exploiter les moyens. 

 

L’ex-ministre des affaires étrangères a ajouté que sont, incompréhensibles et dangereuses, les agressions verbales contenus dans ce message du président, trahissant une haine viscérale du Maroc. 

 

Bouteflika en effet, qualifie le Sahara de «territoires occupés» et le Maroc de «force d’occupation». 

 

A rappeler que la rencontre de soutien au Polisario, organisée par le pouvoir algérien à Abuja au Nigeria, avec y invités, quelques activistes africains anonymes, a appelé sur instruction du pouvoir algérien, à poursuivre le Maroc devant la justice internationale

31/10/2013