«Des élus de la région de Laâyoune confirment que l’initiative d’autonomie est l’unique solution à la question du Sahara»

«La population sahraouie demeurera attachée à l'initiative d'autonomie qui offre aux habitants de cette région la possibilité de gérer eux-mêmes leurs propres affaires, sous souveraineté marocaine», a affirmé Ahmed Lakhrif.

Les élus de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra ont réaffirmé, lundi lors d'une rencontre avec quatre parlementaires espagnols à Laâyoune, que l'initiative d'autonomie constitue l'unique solution à la question artificielle du Sahara marocain.

 

Au cours de cette rencontre à laquelle a assisté notamment le président du Conseil municipal de Laâyoune Hamdi Ould Errachid, les élus ont mis en avant la profonde conviction des Sahraouis de cette initiative dont ils étaient parmi les artisans dans le cadre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas), en tant qu'élus et Chioukh.

 

S'exprimant à cette occasion, le président du conseil municipal de Laâyoune a indiqué que l'initiative d'autonomie des provinces du sud est un grand chantier réalisable. «Nous adhérons pleinement, en tant qu'élus et que représentants légaux des populations des provinces du sud, à l'initiative d'autonomie sous souveraineté marocaine à l'élaboration de laquelle nous avons participé dans le cadre du Corcas et en tant que chioukh des tribus sahraouies et élus», a-t-il souligné.

 

Il a fait savoir que l'initiative d'autonomie est à même de garantir à l'ensemble des Sahraouis une vie digne, qu'il s'agisse de la population locale ou celle séquestrée dans les camps de Tindouf, mettant en relief les grands chantiers réalisés dans ces provinces dans les domaines des infrastructures, du développement économique et de la démocratie.

 

Pour sa part, Ahmed Lakhrif, parlementaire et vice-président du Conseil municipal de Laâyoune, a affirmé que la population sahraouie demeurera attachée à l'initiative d'autonomie qui offre aux habitants de cette région la possibilité de gérer eux-mêmes leurs propres affaires, sous souveraineté marocaine. Cette proposition, qui a recueilli un large soutien international, a-t-il dit, assurera aux populations sahraouies tous les droits et consolidera la liberté dont elles jouissent, contrairement aux séquestrés dans les camps de Tindouf, victimes d'oppression et de persécution. 

 

Ould Errachid et Lakhrif ont souligné la disposition des élus de la région d'accueillir les parlementaires espagnols, toutes tendances politiques confondues, à condition que les visites soient organisées conformément aux normes en vigueur au niveau international.

 

Au cours de cette rencontre, un exposé a été présenté sur le thème «les projets réalisés et ceux en cours d'exécution dans la ville de Laâyoune.  

02/10/2013