Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Mustafa El Khalfi, s'est entretenu, jeudi à Rabat, avec le rapporteur de la commission des affaires politiques et de la démocratie de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Mme Liliane Maury Pasquier, des derniers développements de la cause nationale.

"Cette entrevue a été l'occasion d'examiner les derniers développements que connaît la cause nationale, notamment les efforts consentis en matière de développement économique et social dans les provinces du sud, dans les secteurs de la santé, de l'enseignement, de l'emploi et de la pêche maritime", a indiqué dans une déclaration à la MAP, M. El Khalfi.

 

Cette rencontre a été également l'occasion d'examiner les efforts déployés pour la promotion des droits de l'Homme dans ces provinces, à la lumière de l'expérience de l'Instance Equité et Réconciliation (IER), dans le sillage de l'ouverture sur les mécanismes des Nations Unies dans le domaine des droits de l'Homme et de la création de sections du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), outre les visites des délégations de journalistes dans ces provinces et les réformes qui devraient être menées afin de relever les défis auxquels doivent faire face ces provinces.

 

Les deux parties ont discuté, en outre, d'un ensemble de réformes politiques et démocratiques, dont le dialogue national sur la réforme du système de la justice et la réforme du cadre juridique de la presse, a-t-il dit.

 

Sur un tout autre plan, M. El Khalfi et le rapporteur de la commission des affaires politiques et de la démocratie de l'APCE se sont penchés sur les relations maroco-européennes, à la lumière du partenariat pour la démocratie liant les deux parties et qui constitue une plate-forme de l'action conjointe pour réaliser le processus de réformes politiques et démocratiques enclenchées par le Maroc.

 

Lors de cette entrevue, l'accent a été mis sur le fait que la communauté internationale est appelée à accorder la priorité à la nécessité d'entamer des négociations réelles et sérieuses, pour trouver une solution politique, permanente, consensuelle et acceptable au conflit artificiel du Sahara. 

23/05/2013