Espagne : Le cas de la demande d'asile du sahraoui condamné au Maroc remis à l'Audience nationale

L’affaire Hassana Aalia poursuit son cours. Sa demande d’asile, refusée par l’Espagne, va atterrir au niveau de l’Audience nationale, la plus haute juridiction du pays. C’est ce qu’a indiqué aujourd’hui le ministre de l’Intérieur Jorge Fernandez Diaz, en réponse à une question du député Rafael Larreina de l’Amaiur (Parti proche des milieux indépendantistes du Pays basque).
« Cette personne, si elle remplit les conditions pour rester légalement en Espagne, ne se verra pas obligé d'être expulsée de notre pays en vertu du refus de cette demande d'asile », a fait savoir Diaz, rappelant qu’Hassana Aalia a déjà déposé un recours auprès de l’Audience Nationale.
Le ministre a également indiqué que l’Espagne se tiendra aux décisions de la Haute juridiction. Il a en outre rappelé que le pays est très « sensible » aux demandes d’asile et que 40% des requêtes ont été acceptées en 2014. Il y a quelques jours, le Parti Populaire (PP) avait refusé de réexaminer la demande d’asile du Sahraoui.
Au Maroc, Hassana Aalia avait été condamné à perpétuité pour son implication dans les affrontements durant le démantèlement du campement de Gdim Izik (12 km de Laâyoune), le 8 novembre 2010, au cours desquels dix membres des forces de l’ordre avaient été tués.

11/03/2015