En l’Espagne, il n’y a pas que Podemos qui plaide ouvertement les thèses du Polisario, le parti de Ciudadanos est également sur la même ligne. Les députés de la formation de centre droit viennent de déposer une motion, non-contraignante, demandant du gouvernement de reconnaitre le Polisario comme « le seul représentant légitime du peuple sahraoui » et d’accorder à ses représentations en Espagne « le statut diplomatique ».

 

Le texte de la quatrième force politique à la Chambre basse du parlement exige des autorités de Madrid un appui à l’organisation du referendum. Et surtout d’ « assumer de nouveau ses responsabilités historiques » en tant qu’ancienne puissance coloniale au Sahara occidental.

 

En février dernier, Ciudadanos a conclu une alliance avec le PSOE en vue de la formation d’un nouveau gouvernement. Un accord qui nécessite l’adhésion de Podemos pour qu’il soit effectif. Le ministère des Affaires étrangères pourrait tomber dans l’escarcelle de la formation d’Albert Rivera.

13/04/2016