Espagne : Le criminel condamné pour les assassinats de Gdim Izik envisage de recourir à la justice européenne

Hassan Aâlia, le condamné en 2013 à perpétuité pour les événements de Gdim Izik en 2011 envisage de recourir à la justice européenne. Interrogé par EFE ce lundi, Aalia a déclaré que « c’est une honte » que les intérêts économiques espagnols soient au-dessus des droits humains et des Sahraouis.
Le jeune a de nouveau expliqué avoir subi des tortures au Maroc et a estimé qu’il devrait disposer d'une protection et d'un appui juridique au niveau européen. Il a ajouté qu’il ne veut pas revenir au Maroc au risque d'y subir des tortures.
L’Espagne avait dans un premier temps refusé d’accorder l’asile politique à Aâlia avant que l’Audience Nationale (la plus haute juridiction du pays) ne suspende son expulsion.
« Cette personne, si elle remplit les conditions pour rester légalement en Espagne, ne se verra pas obligé d'être expulsée de notre pays en vertu du refus de cette demande d'asile », avait ensuite fait savoir Jorge Fernández Diaz, le ministre de l’Intérieur.

11/05/2015

Commentaires (2)

  • anon
    Ben Brahim Khalid (non vérifié)

    Il doit purger sa peine au Maroc.
    Normalement il doit être exécuté pour les crimes qu'il a commis, l'Espagne, si elle veut garder de bonnes relations avec nous doit l'extrader au maroc

    mai 12, 2015
  • anon
    Ahmed (non vérifié)

    Un jour l'espagne paiera cher pour avoir abriter des terroristes

    juin 10, 2015