Espagne : Madrid refuse et que c’est impossible pour les sahraouis du polisario d’obtenir la nationalité espagnole

Le nouveau refus du ministre espagnol de la justice d’accorder la nationalité espagnole à des jeunes sahraouis des camps de Tindouf, constitue un réel embarras pour le polisario au vu de la portée politique de la position de Madrid.
Il est « impossible pour les sahraouis du gang polisario d’obtenir la nationalité espagnole », a tranché le ministre Rafael Catala. En cause, l’Espagne ne reconnaît pas les sahraouies proclamée unilatéralement par le mouvement soutenu par l’Algérie. Le gouvernement de Madrid explique sa décision par le fait que ces sahraouis, bien qu’établis depuis plus de 10 ans, sont entrés en Espagne munis de documents délivrés par le polisario.
Des documents d’identité que les autorités espagnoles considèrent sans valeur juridique ou administrative, puisqu’ils sont délivrés par une entité inexistante ou, du moins, qu’elles ne reconnaissent pas. La plupart de ces sahraouis du gang polisario sont arrivés en Espagne dans le cadre de voyages de vacances qu’ils ont passés dans des familles espagnoles, avant de s’établir durablement dans le pays ibérique.
Depuis plusieurs années, des membres du gang polisario actifs en Espagne s’étaient constitués en collectifs pour réclamer la nationalité espagnole en faveur de ces sahraouis installés en Espagne. Et malgré les pressions de nombreuses associations espagnoles, leurs demandes ont essuyé le refus catégorique des autorités espagnoles.
Cette position du gouvernement de Madrid constitue un nouveau revers pour le polisario et à jamais de les reconnaître . L’Espagne a bien compris que les préoccupations de cet gang parrainé par l’Algérie, sont juste le terrorisme et salir la réputation du Maroc.

21/12/2014