Etats-Unis : La loi de finances 2015 consolide sans équivoque l’aide relative au développement dans les provinces du Sahara marocaine

Le Président des Etats- Unis, Barack Obama, a signé, mardi soir, le document portant promulgation de la loi de finances au titre de l'année 2015 qui consolide, sans équivoque, l'aide relative au développement dans les provinces du sud, en droite ligne du soutien de Washington au Plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine.

Le budget 2015 stipule ainsi, avec emphase, que les fonds alloués sous le Titre III de la loi de finances US "seront rendus disponibles" dans le cadre de l'aide destinée aux provinces du sud.

Le langage de la loi de finances US non seulement souligne expressément que cette aide est destinée à cette partie du Royaume, mais va bien au-delà pour affirmer que cette démarche sera mise en œuvre par le Congrès à travers un mécanisme qui sera mis en place par les branches exécutive et législative du gouvernement des Etats-Unis.

Le Congrès US avait, à maintes reprises, exprimé un soutien bipartisan clair pour une telle mesure et pour la proposition marocaine d'autonomie, qualifiée par les Etats-Unis de "sérieuse, crédible et réaliste" dans des lettres, des rapports, ainsi que dans la loi de finances 2014.

Ainsi promulguée, la loi de finances US au titre de l'année 2015 constitue la traduction dans les faits de l'engagement commun destiné à "l'amélioration des conditions de vie des populations du Sahara" stipulé dans le communiqué conjoint ayant sanctionné la rencontre au sommet, à la Maison Blanche, entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Barack Obama, en novembre 2013.

Dans le communiqué conjoint publié à l'issue de la 2è session du Dialogue stratégique Maroc-Etats Unis, le chef de la diplomatie US, John Kerry et le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, ont réitéré cet "engagement commun pour l'amélioration des conditions de vie des populations dans les provinces du sud".

Robert Holley, ancien diplomate américain et spécialiste de la région, a tenu à rappeler que "le Maroc a investi des milliards de dollars pour le développement économique et social dans les provinces du sud, en droite ligne d'une vision stratégique qui vise à préparer cette partie du Royaume à l'autonomie, dans un cadre épanouissant, favorable à l'engagement politique et à l'activisme social".

Il convient de noter que le langage de la loi de finances US 2015, dans sa partie destinée aux provinces du sud, consolide davantage la position des Etats-Unis vis-à-vis du conflit du Sahara, position qui stipule un règlement sur la base de l'initiative d'autonomie, sous souveraineté marocaine, qualifiée par Washington de "sérieuse, crédible et réaliste".

Jordan Paul, un expert US spécialiste des questions législatives, a souligné dans une déclaration à la MAP que "la proposition marocaine d'autonomie a bénéficié du soutien de trois administrations US commençant par l'Exécutif que dirigeait Bill Clinton jusqu'à l'administration Obama en passant par celle de George W. Bush, ainsi que d'un soutien bipartisan dans les deux Chambres du Congrès".

Et d'ajouter que "le soutien concret des Etats-Unis aux efforts colossaux déployés par le Maroc pour le développement dans les provinces du sud démontre, encore une fois, et bien plus clairement, la force de l'engagement des Etats-Unis vis-à-vis du plan d'autonomie en tant que règlement de compromis".

17/12/2014